"RIEN NE NOUS EMPRISONNE EXCEPTE NOS PENSEES 
RIEN NE NOUS LIMITE EXCEPTE NOS PEURS 
RIEN NE NOUS CONTROLE EXCEPTE NOS CROYANCES"

Il n'y a pas de fatalité, de meilleure ou moins bonne vie, c'est uniquement la façon dont on l'aborde qui fera d'elle un cadeau unique et précieux ou un enfer éternel. Nous sommes la transformation constante de ce que nous absorbons non seulement par par la bouche, mais les yeux, les oreilles, le toucher et l'ordorat. Tout cela est stocké dans le corps mais aussi le cœur et surtout le mental. Nous devenons le résultat de ce qu'on assimile mais aussi de ce qu'on est incapable d'éliminer. Notre Etre, en état de crise, ​va libérer nos déchets imposés par une "malnutrition" physique et psychique en produisant une maladie. Cependant il ne faut pas la craindre mais la considérer à notre service car elle n'est autre que la conséquence d'un désordre globale signalée par notre Ame. Il est donc primordial de retrouver une relation harmonieuse et constante avec notre organisme et avoir une attitude consciente face au monde qui nous entoure pour entrenir la bonne santé et activer le système  d'autoguérison*.

STRESS & ADDICTION
Dans l’Ere du stress, les neurones du système nerveux doivent faire face à plus de stimulis qu’auparavant car nous disposons trop d’informations rapides, de communication et surtout de plaisirs immédiats. A court terme il épuise mais à long terme, lorsqu’il devient chronique, il déclenche la maladie psychique et physique. Vivre en état de stress chronique nous conduit vers des habitudes autodestructives et attitudes émotionnelles toxiques, affecte notre sommeil, notre attention, nos choix nutritionnels, notre communication, nos relations et ne nous permet plus d'apprécier toute la qualité de la vie véritable. Dans une société viciée par le culte de l'apparence et de la surconsommation, avide de biens matériels, pitoyable, scientiste et technologique, nous devenons rassasié de savoir, un savoir qui écrase la connaissance de soi. Le sacré y perd toute sa place, et ignorant notre origine véritable, nous devenons soumis à l'emprise d'un mental submergé qui fonctionne en mode automatique nous projettant des habitudes et pensées autodestructives en permance.

Les addictions cachent également une grande difficulté de gérer les allées de la vie et nos émotions. La peur, le manque de confiance et l'insécurité provoquent une fuite dans des activités convulsives ou consommations superflues pour oublier la réalité et éviter la confrontation avec l'émotion qui en résulte. D'autre part la stimulation trop régulière des sens amène à une sécrétion excessive de dopamine (sensation de joie immédiate), endomorphine (sensation de légèreté et bien-être), adrénaline (super forme et puissance). Cela va créer à terme moyen un effet de "normalité" qui nous poussera à rechercher de plus en plus ces effets-là. Mais à long terme il créera une habitude nous sombrant dans un état d'accoutumance et de dépendance physiologique. 

Comment s'en sortir? En reconstituant les systèmes qui ont été compromis et en renforçant par une hygiène spécifique, le mental, le système nerveux et glandulaire on peut complètement retrouver la liberté d'être et de fonctionner. L'addiction est la perte de la maîtrise du mental qui se soustrait à des mémoires subconscientes souvent reliées à des blessures refoulées ou des habitudes cognitives liées à l'enfance. Une pratique régulière de techniques spécifiques nous apportera l'expérience d'être un humain intégré dans son plein potentiel divin plutôt qu’une personne déprimée ou fragmentée dans son corps physique.

TROUBLES DE LA SANTE